京都へようこそ / Bienvenue à Kyoto

Lundi 26 Septembre 2016, 8h30 heure locale, je suis arrivée à Osaka ou plus précisément au Kansai International Airport (KIX pour les intimes). Ayant déjà été au Japon par deux fois, pour visiter et étudier,  je ne me sentais pas forcément anxieuse ou stressée à l’idée de partir et/ou de vivre seule au Japon pendant 5 mois. Même si l’autonomie est une chose à découvrir et à acquérir comme expérience de vie, le plus dur a été selon moi de dire au revoir aux personnes que l’on aime lors du départ. En tout cas, ça a été mon cas. Mais vivre au Japon et y étudier est une opportunité formidable et unique. Il ne fallait pas que je laisse passer cette chance. Me voilà donc en route pour une nouvelle et sensationnelle aventure au « Pays du soleil levant ».

Me voilà donc arrivée à Osaka. Je me sentais bien, apaisée, quoiqu’un peu voir beaucoup fatiguée dû à mon vol. Je n’avais quasiment pas dormi dans l’avion et je ré-enchainais sur une nouvelle journée (7h de décalage horaire). Dur dur d’être nippone. La seule chose dont je me préoccupais était de passer l’immigration et de récupérer ma valise, afin de rejoindre ma navette qui m’emmènerait directement jusqu’à Iwakura (lieu de résidence). La première chose m’ayant interpellé, après être descendu de l’avion, était le temps. Il faisait extrêmement lourd. En effet, même si en France nous sommes passés à un climat automnal, au Japon, nous sommes toujours en été (façon de parler, le Japon a les même saisons que nous)! C’est un peu exagéré me direz vous, mais la température oscille actuellement entre 25°C et 30°C, avec un temps très lourd, ensoleillé et pluvieux. Après avoir patienté facilement 1h à l’immigration, j’ai enfin pu obtenir ma carte de résidence et pu me diriger vers ma navette. Malheureusement, l’attente étant trop longue, le service de navette avait annulé ma réservation pensant que j’étais absente …. Bon.., ce ne fut pas trop grave en soit puisqu’ils m’ont permis d’intégrer une autre navette quelques heures après ma confirmation de présence.

Depuis Osaka, il faut à peu près deux bonnes heures en voiture pour rejoindre Iwakura, tout au nord de Kyoto (située dans les montagnes), pour rejoindre mon dortoir. J’étais tellement fatiguée que ça devenait difficile de communiquer ou de pouvoir sortir un seul mot en anglais/japonais ! D’ailleurs le propriétaire de la résidence, qui a très bien compris ma détresse une fois arrivée sur les lieux, m’a directement emmené dans ma chambre. HALLELUJAH ! Dodo, just right now ! Je n’ai pas pu résisté, j’ai plongé sur mon lit et …. roupillage direct !

img_20160926_200855Ma grande chambre (8 tatami-size). Elle est assez spacieuse, il y a de quoi ranger mon bordel quoi :p

Après ce roupillon, qui fut très appréciable ma foi, j’en ai profité pour faire un tour des lieux. En soit, la résidence est sympa mais un peu datée et… extrêmement sale !!! La cuisine est immonde, les toilettes sont immondes (j’ai eu le droit à une énorme trace de pneu pour me souhaiter la bienvenue), les couloirs grouillent d’insectes séchés et écrasés par les passants, j’en avais même dans ma chambre pour vous dire … Donc « Coucou Mr.Aspirateur, viens par là, j’ai du ménage pour toi ». Tout est à remettre en question en terme de propreté. Mais bon… on fait avec! Les points positifs, ce sont les locataires Mr. et Mme Okajima qui sont adorables (Papa et Mama de leurs surnoms) et les filles, étudiantes étrangères, qui sont super cool aussi. (Oui ce sont des résidences séparées par sexe).
Beaucoup de nationalités, soit une expérience très enrichissante.

img_20160926_200847                  img_20160926_200840
La résidence est construite sur 5 étages. Vous pouvez voir à quoi ressemble le corridor de chaque étage. Une magnifique moquette à imprimés insectes séchés. 😀

Puis enfin pour terminer cette journée il fallait bien que j’aille faire quelques courses pour me nourrir. Je suis donc passé dans un conbini (petit magasin ouvert 7j/7 et 24h/24 qui nous dépanne en cas de besoin) pour m’acheter à manger. J’étais encore tellement fatiguée et dans le gaz que j’ai englouti mon repas en moins de deux avant d’aller me rendormir ! Quelle grosse marmotte que je suis.

Et c’est ainsi que c’est achevée ma première journée à Kyoto ! 😀

Prochainement « Iwakura, la ville bercée par les montagnes ».

PS: L’anecdote sur mes courses viendra plus tard :’D je m’en excuse.

 

Publicités

2 réponses sur « 京都へようこそ / Bienvenue à Kyoto »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s